Communiqué
28/03/2022 (Modifié le 28 sept. 2022 à 11:17:23)

La Justice ne vivra pas sans idées et sans moyens

Dans le cadre de l'élection présidentielle, l’Ordre des avocats de Paris a souhaité alerter les différents candidats sur la situation de la Justice en France.

mur_mdb_11325x730_ft_14_v2.jpg

En effet, malgré les cris d’alarme successifs de la part des professionnels du droit ces derniers mois, aucun candidat n’a fait de la Justice une priorité dans son programme.

Le barreau de Paris lance ainsi ce lundi 28 mars, dans les rues de Paris, une campagne d’affichage, réalisée par l’agence Okó, afin d’interpeller chacun des candidats sur le fait que non, la Justice n’est pas un privilège et que oui, la situation de la Justice française est d’un autre temps.  

L’Ordre des avocats de Paris a également diffusé auprès de tous les candidats son manifeste rassemblant ses 10 propositions  afin de restaurer et moderniser la Justice.

La France a besoin d’un choc de Justice afin de rattraper son retard par rapport à ses voisins européens et afin de pouvoir offrir à tous les justiciables l’accès au droit et à la justice tout en garantissant les libertés publiques et individuelles. 

La bâtonnière de Paris, Julie Couturier, s'est exprimée ce matin sur France Inter et a précisé que "Le courage que nous attendons du prochain garde des Sceaux c’est peut être d’accepter qu’une loi ne porte pas son nom. Les acteurs de la Justice et les justiciables attendent une pause et un moratoire dans les réformes".  

Les avocats français se placeront aux côtés des pouvoirs publics afin de collaborer à l'élaboration de la Justice de demain, au service des citoyens. 

Voir aussi